Syndicat FO du Personnel Territorial de la ville de Wissous 91

Le droit de grève...

FO 91.JPG

 

Synthèse sur le droit de grève  

Courrier à M le Maire 4-03-2013 (SMA)  Délibération 27-03-2013 (SMA)

FO et le SMA

 

Préavis FO nationaux (2013) :

Préavis de grève 5 déc. 2013

Préavis de grève 14 nov. 2013

Préavis de grève 15 octobre 2013

Préavis de grève (FPT) pour le 10 sept. 2013

Préavis de grève pour le 4 avril 2013

Préavis de grève pour le 28 mars 2013

Préavis de grève pour le 5 mars 2013

Préavis de grève 12 février 2013 

 

Communiqués FO Wissous (Grève locale 2010) :

Communiqué FO du 01-12-10 Suite à la grève

Communiqué FO du 24-11-10 Droit de réponse

Communiqué FO pour la grève et la manifestation 19-11-10

Communiqué FO aux élus 16-11-10

 

Le droit de grève est reconnu par l’alinéa 7 du Préambule de la Constitution du 27 octobre 1946, auquel se réfère le préambule de la Constitution du 4 octobre 1958.

Dans une décision du 25 juillet 1979, le Conseil constitutionnel l’érige en principe général du droit à valeur constitutionnelle.

Pour les fonctionnaires le droit de grève découle de l’article 10 de la loi du 13 juillet 1983.

La loi n° 2008-790 du 20 août 2008 sur le service minimum d’accueil des élèves semble de nature à bousculer les bonnes relations entre INSTITUTEURS, ANIMATEURS et ATSEM, c’est aussi une remise en cause du droit de grève de nos collègues enseignants et la possibilité de remplacement des enseignants par des personnels moins qualifiés, moins payés, amenés à travailler sans préparation, dans des structures inadaptées, dans l’urgence avec le risque d'un surnombre d'enfants par encadrant et aussi le risque de ne pas respecter le temps de travail.

Où se situeraient les différents degrés de responsabilité en cas d’accident (Etat – Maire – Agents territoriaux) ?

Nous respectons les non grévistes qui pour différentes raisons, revendications non partagées, perte de salaire… ne participent pas aux grèves.

Il reste une catégorie de non grévistes « les briseurs de grève », les agents qui remplacent les collègues grévistes, sans se préoccuper de leur cadre d’emplois, sans connaître les règles d’encadrement, de sécurité….

Et là aussi où se situeraient les différents degrés de responsabilité en cas d’accident ?

Un état d’esprit que FO ne peut pas partager !

 

La remise en cause progressive de nos acquis (sécurité sociale, assurance chômage, code du travail, conventions collectives, statuts, réforme des retraites, réforme des rythmes scolaires…) menace gravement notre avenir, celui de nos enfants et petits-enfants.

Refusons d'être la 1ère génération à léguer moins de droits sociaux à nos enfants  que ceux conquis par nos parents et nos grands parents.

- Ne perdons pas ce qu'ils ont obtenu dans la sueur et dans le sang.

- Certains y ont laissé leur vie, ne l’oublions jamais.

- Les acquis ne sont jamais octroyés, ils sont toujours le fruit de luttes.

- Celui qui combat peut perdre, mais celui qui  ne combat pas a déjà perdu.

- Celui qui n’a pas le courage de se rebeller, n’a pas le droit de se lamenter.

 

FO est libre et indépendant à l'égard du patronat, des gouvernements, 

des partis politiques et des religions.

 



20/10/2013